Saint-Michel

Géographie

Saint-Michel est la plus petite commune de l’agglomération du Grand-Angoulême en superficie (2,46 km²). Elle est située à 4 km à l’ouest d’Angoulême, sur la rive gauche de la Charente. Saint-Michel d’Entraygues est ainsi nommée en raison de sa situation ; son nom signifie « entre les eaux ». En effet, plusieurs rivières l’entourent : à l’ouest, La Charente qui la sépare des communes de Linars et de Fléac, au sud, La Charreau qui la sépare de La Couronne, au nord et à l’est, les Eaux Claires. On retrouve dans le blason ces différentes indications. C’est une commune d’environ 3.500 personnes.

Histoire

La commune s’est structurée autour de la fondation de l’église en l’an 1137 par le bâtisseur de l’abbaye Notre-Dame de la Couronne, l’abbé Lambert. C’était une église-refuge de style roman qui était destinée à accueillir les pèlerins sur la route de Compostelle. On retrouve l’archange Saint-Michel terrassant le dragon dans son tympan.
Saint-Michel fut un bassin papetier important.
Ses moulins à papier datent du XVIIe siècle ; ainsi, au moulin du Petit Saint-Michel, le moulin à papier, construit en 1644, et qui fut entièrement reconstruit en 1747 par Sazerac de Forge.
Le moulin à papier de Chantoiseau, mentionné en 1656, devient à la fin du XIXe siècle une annexe à la papeterie de Basseau.
L’usine à papier du Martinet a fait suite au moulin à papier de la fin du XVIIIe siècle construit par la famille Sazerac de Forge. Il a été transformé en usine à papier en 1837 et employait 200 personnes en 1846. L’activité a continué jusque vers 1960.

Un des quatre moulins à blé de Basseau, fut transformé en annexe de la papeterie du Martinet, par Laroche frères, en 1857 et devint à partir de 1885 l’usine à papier Laroche-Joubert.
Cette usine, réputée sur le plan national, possédait un pôle de fabrication du papier, une unité de transformation importante de reliure, enveloppes, papier à lettre, carte de visite et une unité agenda située à Angoulême.
Dans les années 70, l’usine comptait sur les deux sites environ 1200 employés.
La révolution industrielle dans le domaine du papier, nécessitant de très lourds investissements, causa la perte de cette entreprise qui fut rachetée en 1988, par Les Ets Godard de Cognac, et transformée en cartonnerie.
Aujourd’hui, il reste une petite unité de cartonnerie employant environ 80 personnes.

INFRASTRUCTURES ET DYNAMISME DE LA COMMUNE

L’hôpital Girac d’Angoulême, bassin d’emploi de la commune, est situé sur le territoire de Saint-Michel, ce qui génère une activité de l’état-civil importante. Une pépinière d’entreprises est située à proximité.
La commune est dotée d’une maison de retraite, et d’infrastructures sportives, terrains de tennis et de football.
Elle possède un groupe scolaire important : un collège regroupant plusieurs communes de la communauté d’agglomération, une unité d’écoles élémentaire et maternelle, ainsi qu’un gymnase.
Autres bâtiments à vocation culturelle et festive : le logis de Chantoiseau et une vaste salle polyvalente permettant de multiples et attractives manifestations.
La commune est bordée par « Les chemins d’Entraygues », sentiers de randonnée pédestre. Elle est longée par la coulée verte, chemin piétonnier aménagé en bordure de Charente, reliant Angoulême à Châteauneuf.
Il existe aussi un service de location de bateaux permettant de naviguer sur ses eaux.
Les entrées de la commune sont ornées de ronds-points brillamment décorés et représentatifs de l’histoire de la Charente.
Des travaux d’envergure ont été récemment réalisés afin de réaménager, dans un style moderne, la rue Joseph Chaumette, artère principale de la commune.
Le dynamisme culturel se retrouve également dans la vie culturelle et associative. Une trentaine d’associations animent la vie de la commune et sont à l’origine de multiples manifestations.
Ainsi, en 2013, une animation dans le cadre des Nuits Romanes a permis de mettre en valeur l’église de Saint-Michel, symbole de la ville.

Au centre-ville, un pôle commercial comprenant boulangeries, pharmacie, services bancaires, coiffeur, tabac-presse, superette ainsi que bar-restaurant, est dynamisé par le marché bi-hebdomadaire qui permet à l’ensemble des habitants de se retrouver et de démontrer la douceur de vivre à la charentaise dans la commune de Saint Michel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.